justesse des trilles

Vous avez ou recherchez des informations sur la pédagogie, c'est ici!
Répondre
baryton
Messages : 16
Enregistré le : dim. sept. 28, 2008 11:21 pm
Localisation : Yvelines

justesse des trilles

Message par baryton » lun. janv. 18, 2010 10:30 pm

bonsoir à tous

je viens solliciter vos lumières à propos d'un petit problème qui commence à m'interpeller: les trilles.
J'ai un problème... comment dire?... de timing? je ne sais pas toujours quand commencer ou finir pour tomber juste; d'autre part, je n'ai pas cette régularité que j'entends chez les autres: tantôt lent, tantôt précipité; une vraie catastrophe. Quels sont donc les principes à suivre pour réussir ses trilles?
Bien à vous.

Valpolocello
Messages : 348
Enregistré le : mer. avr. 04, 2007 5:30 pm
Localisation : Normandie

Re: justesse des trilles

Message par Valpolocello » lun. janv. 18, 2010 10:41 pm

Pour ma part, j'attaque le trille par la note du haut ; après quelques battements, je vibre assez fortement la note sur laquelle est placé le trille pour l'accélerer.
Quant au timing, tu peux peut-être commencer par le travailler en le mesurant, puis en l'accélérant jusqu'à trouver le bon "timing".

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11509
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: justesse des trilles

Message par JBap » mar. janv. 19, 2010 2:23 am

Les trilles, selon le style, l'époque, les annotations de la partition etc, peuvent être commencés par le haut ou le bas. Il faut simplement et bêtement travailler le trille mesuré : un métronome, tu commences par 2 trilles par battement, puis 4, puis 8, puis 16 etc etc... en veillant à rester régulier ! et puis faire cet exercice avec 1-2, 1-3, 2-3, puis ensuite +difficile 2-4, 3-4... sachant qu'il faut malheureusement travailler les 2 derniers, mais que dans la pratique on évitera au maximum de triller avec le 4ème doigt.
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

notonecte
Messages : 159
Enregistré le : mar. sept. 22, 2009 11:40 pm

Re: justesse des trilles

Message par notonecte » mar. janv. 19, 2010 10:02 am

Pour la note de départ, je crois qu'il y a une règle indicative:
avant 1750 trille depuis la note supérieure
après 1750 : trille depuis la note écrite
"De la contradiction jaillit la lumière !" Pierre Lagoutte

Valpolocello
Messages : 348
Enregistré le : mer. avr. 04, 2007 5:30 pm
Localisation : Normandie

Re: justesse des trilles

Message par Valpolocello » mar. janv. 19, 2010 10:40 am

Autre élément à prendre en compte quand tu travailles le trille : sa résolution. Y en a-t-il une et laquelle ? Ou n'y en a-t-il pas ?

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11509
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: justesse des trilles

Message par JBap » mar. janv. 19, 2010 11:49 am

notonecte a écrit :Pour la note de départ, je crois qu'il y a une règle indicative:
avant 1750 trille depuis la note supérieure
après 1750 : trille depuis la note écrite
Non. Ca dépend du contexte, du compositeur, du pays... pour les compositeurs de l'époque baroque/classique. Après, pour les romantiques, tout est très bien annoté, et généralement, si rien n'est marqué, on commence par la fondamentale du trille. Mais on trouve des contre-exemples à foison, alors...!
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

Répondre