Goffriller version XXème

Tout ce qui concerne la lutherie, l'archeterie, les cordes, les étuis, la colophane...
Orliac
Messages : 204
Enregistré le : ven. nov. 21, 2014 10:44 am

Re: Goffriller version XXème

Message par Orliac » dim. mai 20, 2018 11:28 am

La pique du violoncelle n'est pas nouvelle. Sur quelques instruments anciens, on trouve un trou percé au centre du bouton qui servait à fixer un piquet en bois. Celui-ci, très long, était utilisé pour jouer debout.
Les violoncellistes assis tenaient l'instrument entre les jambes comme le font les musiciens baroques. La pique a été introduite en France par un musicien dont je viens de lire un article très touchant dans le dernier numéro de la revue de l'association française du violoncelle et c'est ce qui me donne envie d'en parler ici.
En effet, le violoncelliste belge, François Servais, dans les années 1850 donna une série de concerts avec son stradivarius posé sur un piquet en bois. C' était le premier virtuose à adopter ce nouvel équipement. L'exemple du maître fut suivi par beaucoup de musiciens, mais ce ne fut pas la même chose au conservatoire de Paris: il fallut attendre de nombreuses années pour que les professeurs acceptent "la pique" qu'il ne viendrait à l'idée de personne de remettre en cause sur les instruments modernes

Répondre