Le violoncelle, un produit de luxe ?

Tout ce qui n'est pas traité dans les autres forums du site et qui concerne le violoncelle ou la musique en général.
Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11491
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: Le violoncelle, un produit de luxe ?

Message par JBap » lun. nov. 15, 2010 11:33 pm

Moi non plus, pas d'accord. La musique est faite à 100% par le musicien !! Et pour cela, le musicien UTILISE un instrument ;)
Mais un instrument ne fait pas de musique, ca non...
Après, la qualité du son plus ou moins bonne que l'instrument est capable de produire sous l'archet d'un musicien, c'est autre chose ! Mais un excellent musicien fera toujours de la merveilleuse musique, quelque soit son instrument.
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

Avatar du membre
Testore
Messages : 7733
Enregistré le : lun. janv. 22, 2007 11:42 pm
Contact :

Re: Le violoncelle, un produit de luxe ?

Message par Testore » mar. nov. 16, 2010 12:18 am

heu.
je suis d'accord un peu avec toi.
mais ma pensée c'est qu'un musicien s'exprime avec ce qui lui convient comme instrument.
une crepe limitera forcément l'artiste si grand soit il.
le musicien saura jouer tel ou tel instrument qui ne conviendra pas à tel ou tel autre grand musicien.

pour que l'art s'exprime, il faut que l'instrument soit au moins à la hauteur des exigences du musicien..mais évidemment on parle plus de sensations de l'individu plutot que de ressenti de la musique en elle meme par une personne lambda.
un oeil avisé pourra dire si l'artiste en face de lui à l'air d'etre limité par son instrument.

ce qui d'ailleurs ne veut pas dire qu'un instrument de 400 000 euros seras forcement moins limité qu'un violoncelle à 80 000 ..ou à 15 000 ( en dessous je doute :mrgreen: )
bref, on reste en quete d'evoluer avec notre art, et trouver l'instrument qui nous correspond le mieux est une quête, ça je l'ai bien appris avec les années.
Avec mon violoncelle actuel, j'ai plein de choses nouvelles, j'ai un timbre, j'ai un caractère..il est vivant.

mais il a des defauts, j'ai les miens et nous nous complétons pour le moment..(meme si j'aimerais pouvoir le faire aller plus dans ma direction de temps à autres, il s'obstine à faire sa tete de mule, son cake..)
c'est peut etre pas l'instrument de ma vie, mais c'est l'instrument d'une partie de ma vie..j'ai mis 3 ans à le trouver.

Avatar du membre
JBap
Modérateur
Messages : 11491
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: Le violoncelle, un produit de luxe ?

Message par JBap » mar. nov. 16, 2010 1:03 am

On est souvent d'accord, en fait, tu vois ;)
C'est très personnel, comme quête. Et finalement, évolue-t-on vraiment musicalement quand on change d'instrument ? Notre personnalité musicale s'en voit étoffée, oui, je pense. Mais avec une crêpe ou un Strad, on reste le même, et malgré un son petit, un archet qui ne répond pas comme on voudrait, un loup indomptable ou que sais-je encore, je reste persuadé que le discours du bon musicien reste tout aussi limpide.
Ca me rappelle un propos de Shinichi Suzuki, créateur de la méthode Suzuki, que l'on m'a rapporté. Un jour, quelqu'un vient le voir avec un violon dont il venait de faire l'acquisition. Très fière, la personne le tend au maître, en lui disant "vous allez voir il sonne merveilleusement !". Suzuki prend alors l'instrument, le pose sur une table, et tend l'oreille : "ah bon, vous trouvez ? Moi, je n'entends rien du tout."
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

Avatar du membre
muscade
Messages : 19
Enregistré le : ven. nov. 27, 2009 11:17 pm
Localisation : Tarn

Re: Le violoncelle, un produit de luxe ?

Message par muscade » mar. nov. 16, 2010 8:07 am

Ca me rappelle un autre post d'ailleurs ou une débutante voulait, pour le même prix de 2000 €, un instrument qui a vécu, avec des cicatrices, surtout pas de vernis brillant, etc etc etc....

Je pensais que l'important était le son qui sortait, et pas l'origine, la brillance, ni la couleur.
Oui, Cello-fan ce qui est important c'est le son qui sort. Mon post parlait du LIEN.
Une notion qui semble t'échapper...
Modifié en dernier par muscade le mar. nov. 16, 2010 9:20 am, modifié 1 fois.
"Nous avons été placés dans la vie comme dans l'élément qui nous convient le mieux" Rainer Maria Rilke

Avatar du membre
Testore
Messages : 7733
Enregistré le : lun. janv. 22, 2007 11:42 pm
Contact :

Re: Le violoncelle, un produit de luxe ?

Message par Testore » mar. nov. 16, 2010 8:55 am

tu as la fonction editer sur ton message egalement.

Avatar du membre
IFred
Messages : 1482
Enregistré le : lun. janv. 22, 2007 5:01 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: Le violoncelle, un produit de luxe ?

Message par IFred » mar. nov. 16, 2010 9:01 am

C'est très juste tout cela Testore.. (enfin sauf la partie invitant à se ruer vers du chinois en prédisant une augmentation des prix)

Avatar du membre
Testore
Messages : 7733
Enregistré le : lun. janv. 22, 2007 11:42 pm
Contact :

Re: Le violoncelle, un produit de luxe ?

Message par Testore » mar. nov. 16, 2010 10:07 am

Salut Ifred.
je rapporte juste ce qu'on m'a dit sur la chine.
(et ça s'applique à tout son commerce pas uniquement ses violoncelles).
sources de français qui ont séjournés récemment là bas..

enfin, tout ça pour dire, que si tu achetes pas ton premier violoncelle maintenant pour un budget correct (2-4000 euros) dans quelques temps ils seront au prix certainement de la lutherie de chez nous.
donc on pourra enfin redonner du taf à nos luthiers.

Madame Irma
Messages : 5433
Enregistré le : jeu. mars 10, 2005 3:18 pm

Re: Le violoncelle, un produit de luxe ?

Message par Madame Irma » mar. nov. 16, 2010 10:14 am

JBap a écrit : Ca me rappelle un propos de Shinichi Suzuki, créateur de la méthode Suzuki, que l'on m'a rapporté. Un jour, quelqu'un vient le voir avec un violon dont il venait de faire l'acquisition. Très fière, la personne le tend au maître, en lui disant "vous allez voir il sonne merveilleusement !". Suzuki prend alors l'instrument, le pose sur une table, et tend l'oreille : "ah bon, vous trouvez ? Moi, je n'entends rien du tout."
:wink: j'ai entendu la même anecdote à propos de Menuhin!
Je ne parle pas aux cons, ca ne les instruit même pas.

Avatar du membre
Testore
Messages : 7733
Enregistré le : lun. janv. 22, 2007 11:42 pm
Contact :

Re: Le violoncelle, un produit de luxe ?

Message par Testore » mar. nov. 16, 2010 11:11 am

Ça c'est nul comme histoire. C'est pour flatter leur ego.qu ils ailles donc jouer en concert des instruments qui sonnent mal ou qui ont un timbre disgracieux et qu ils écoutent ce qu en ont penses mes auditeurs et comment dont ils critiqués par les musiciens..très souvent j entends autours de moi : il joue super bien mais je suis pas fan de son timbre. .. Je fais la part des chose entre timbre et sonorité , les deux concepts étants séparés bien que complémentaires.on a notre propre sonorité sur quelques instruments que ce soit mais on a pas le même timbre.
Alors plutôt que de surjouer l artiste jusque au bout des orteils qu ils s adaptent et reconnaissent que l instrument aussi participe a leur carrière et a leur gloire.

Avatar du membre
Testore
Messages : 7733
Enregistré le : lun. janv. 22, 2007 11:42 pm
Contact :

Re: Le violoncelle, un produit de luxe ?

Message par Testore » mar. nov. 16, 2010 11:15 am

Ou bien qu ils me donnent meurs strad. Et désolé pour les mots oubliés l écriture sur iPhone c'est pas au point

Avatar du membre
loulou35
Messages : 928
Enregistré le : mar. août 29, 2006 11:21 am
Localisation : Rue de la Soif (Rennes)

Re: Le violoncelle, un produit de luxe ?

Message par loulou35 » mar. nov. 16, 2010 12:40 pm

Le violoncelle est un produit de luxe lorsque c'est un loisir, c'est un produit d'un prix raisonnable lorsque c'est un outil de travail, sauf pour les instruments exceptionnels, mais c'est une autre histoire...

Avatar du membre
Cello_fan
Messages : 1057
Enregistré le : ven. févr. 19, 2010 11:35 am
Localisation : Dans le Pas de Calais. Là où il y a de l'humidité.....

Re: Le violoncelle, un produit de luxe ?

Message par Cello_fan » mar. nov. 16, 2010 2:37 pm

muscade a écrit :
Ca me rappelle un autre post d'ailleurs ou une débutante voulait, pour le même prix de 2000 €, un instrument qui a vécu, avec des cicatrices, surtout pas de vernis brillant, etc etc etc....

Je pensais que l'important était le son qui sortait, et pas l'origine, la brillance, ni la couleur.
Oui, Cello-fan ce qui est important c'est le son qui sort. Mon post parlait du LIEN.
Une notion qui semble t'échapper...
Oh que non cette idée ne m'échappe pas. Comme tout passionné débutant (je me considère encore comme tel) mon violoncelle est un véritable compagnon. Parfois je le déteste de ne pas me faciliter la tâche, parfois je l'adore pour ce qu'il me restitue... Et il m'arrive bien souvent de le regarder, sans y toucher.
Je devine très bien ce lien dont tu parles. J'ai d'ailleurs fort aimé ton premier post.... à une différence près.
Et de taille.
Contrairement à toi je l'ai pris tel qu'il était, sans préselection. Je l'ai découvert. Nous nous sommes rencontrés sans prérequis. Qui sait, il aurait pour sa part peut être préféré tomber entre les mains de JBaP :D
Ce lien, cette connivence je la ressent très fortement, mais elle "n'était" pas. Elle est devenue. Et par conséquence, je ne pouvait pas exiger de lui, d'entrée, qu'il ne brillât pas.

Cette conversation est HS me semble-t-il, et on peut la continuer en MP si tu le souhaites.
Phil
Le carré est un triangle qui a réussi, ou un cercle qui a mal tourné... - Pierre Dac

Avatar du membre
Cello_fan
Messages : 1057
Enregistré le : ven. févr. 19, 2010 11:35 am
Localisation : Dans le Pas de Calais. Là où il y a de l'humidité.....

Re: Le violoncelle, un produit de luxe ?

Message par Cello_fan » mar. nov. 16, 2010 3:11 pm

IFred a écrit :Que l'on parle de racisme pour dépeindre l'incapacité à passer outre les écarts culturels qu'ont certains touristes Fançais lorsqu'il qui rentrent de chine, à la rigueur.
Que l'on parle de racisme sous-jacent à la discrimination, dans les entretiens d'embauche lorsque l'on s'appelle Farid. oui.
Mais que l'on traite de raciste une personne qui aimerai que sont argent ne partent pas toujours vers la chine ce n'est pas blessant mais imbécile.
Oooooh la mauvaise foi ! Ou l'incapacité à lire VRAIMEN T ce qui est écrit sans interprétation !
Je n'ai bien évidemment qualifié personne de raciste !
Il n'est pas besoin d'être un grand analyste littéraire pour se rendre compte au travers des kms de posts sur le sujet qu'il est de bon ton, ici, de parler de violoncelle chinois autour de 2000€ en se pinçant le nez.
Un cello allemand, italien, hongrois, au même pri est forcément plus sympathique...

IFred, si c'est le mot "raciste" qui te gène, alors remplace le par ostracisme si c'est moins choquant !

L'éthique ?
Que tout ceux qui préfèrent acheter leurs tee-shirts à 5€ ou leur chemise à 15€ jettent la première pierre à ces pauvres débutants qui veulent se mettre au violoncelle, avec un budget raisonnable mais qui pour autant ne veulent pas d'un instrument qui est n'importe quoi.
Quel est leur choix ?
Un truc sur Ebay à 600 €
un cello chinois retravaillé par un luthier à 2000€
un instrumemnt à plus de 10 000 €
faire le tour des luthiers de france et trouver la perle rare après 2 ans de recherche.

Vous, là, tous ceux qui se pincent le nez, vous avez quoi d'autre à proposer à ces débutants ?

Moi aussi, j'aimerais pouvoir acheter un instrument français, fabriqué en france, mais comme je ne suis qu'un pauvre amateur passionné qui veut tâter un peu de cet instrument, je ne peux et ne veux pas consacrer un budget à 5 chiffres.

Je n'en sais fichtrement rien, mais quelque chose me dit que les ouvriers chinois qui travaillent chez les luthiers chinois ne sont pas les plus à plaindre. Et comme le dit Testore, ca ne durera plus longtemps.
Dans ma propre activité professionnelle, et depuis une petite décénie, les chinois ont cassé les prix et emporté de nombreuses part de marché.
Ce phénomène est en train de s'inverser. Les ouvriers chinois se plaignent, réclament, font grève. Associez ça au coût des transports pour faire revenir les marchandises en Europe, et vous comprendrez vite cette inversion.

Ma première intervention n'était pas faite pour relancer ce débat "cellos chinois / coût de travail / éthique" (non, je vous en supplie, on a suffisamment lu de trucs la-dessus).
Je voulais juste dire mon début de commencement d'une légère pointe d'agacement quand notre sympatique petit débutant VV50 clamait d'entrée, sans avoir jamais mis les mains sur un violoncelle, qu'il ne voulait de toute façon pas d'un chinois à 2000 €.

Phil - imbécile très heureux de son instrument chinois
Le carré est un triangle qui a réussi, ou un cercle qui a mal tourné... - Pierre Dac

Avatar du membre
wolf note
Messages : 3154
Enregistré le : lun. avr. 07, 2008 10:51 pm
Localisation : Lisbonne
Contact :

Re: Le violoncelle, un produit de luxe ?

Message par wolf note » mar. nov. 16, 2010 7:05 pm

Madame Irma a écrit :
JBap a écrit : Ca me rappelle un propos de Shinichi Suzuki, créateur de la méthode Suzuki, que l'on m'a rapporté. Un jour, quelqu'un vient le voir avec un violon dont il venait de faire l'acquisition. Très fière, la personne le tend au maître, en lui disant "vous allez voir il sonne merveilleusement !". Suzuki prend alors l'instrument, le pose sur une table, et tend l'oreille : "ah bon, vous trouvez ? Moi, je n'entends rien du tout."
:wink: j'ai entendu la même anecdote à propos de Menuhin!
Et moi à propos de Heifetz! :lol:

Avatar du membre
Petitloup
Messages : 580
Enregistré le : sam. mars 24, 2007 4:48 pm
Localisation : Lille

Re: Le violoncelle, un produit de luxe ?

Message par Petitloup » mar. nov. 16, 2010 8:23 pm

Cello_fan a écrit :Phil - imbécile très heureux de son instrument chinois
+1 :wink:

Répondre