De quoi débattre

Tout ce qui n'est pas traité dans les autres forums du site et qui concerne le violoncelle ou la musique en général.
Répondre
Avatar du membre
lamajeur
Messages : 1429
Enregistré le : lun. janv. 05, 2009 12:20 pm

De quoi débattre

Message par lamajeur » mer. oct. 14, 2015 7:17 pm

Dites, vous trouvez pas que c'est calmos en ce moment...
Dans une salle d'attente cet aprem, je suis tombé sur un article concernant l'investiture d'un directeur de conservatoire. C'est toujours bien un nouveau directeur me dis-je.

Le mag : Quel est la spécificité du Conservatoire de ...bip...
Rep : Nous sommes le seul Conservatoire à Rayonnement Départemental de Musique et de danse de ...Bip ... (département) Nous représentons donc la tête de réseau en quelque sorte des conservatoires du département...

Là, je me dis que ça va exceller grave en province et que le cnsm va pas tarder à perdre ses étoiles... Mais lisons la suite :

Le mag : De quelle manière évolue aujourd'hui la pédagogie au sein des conservatoires ?
Rep : Aujourd'hui nous n'imposons plus aux élèves de pratiquer le solfège pendant des années avant de toucher l'instrument. L'aspect ludique est plus présent que par le passé mais notre rôle n'est pas de sensibiliser les gens à la musique ou à la danse, notre objectif est aussi de permettre aux musiciens amateurs de maîtriser l'instrument afin de jouer en totale autonomie.

Pfff, quelle misère... Cela me fait penser à une de mes élèves qui suivait des cours de solfège pour adultes en conservatoire, une vingtaine en début d'année, une dizaine au deuxième trimestre et pour finir l'année à 3 à suivre des cours de basse chiffrée (pas mal le programme pour des première année) Alors, quand moi je me pointe avec mon pauvre Haendel à 3/2 je passe pour quoi ? :lol: et que penser de la prof qui voit ses élèves s'enfuir ? Et de son directeur qui lui a "validé" son programme...
Avec un second violoncelle, on discute, avec un piano, on obéit.

Avatar du membre
daguero
Messages : 2082
Enregistré le : dim. mai 09, 2010 11:11 pm
Localisation : Aix-en-Provence en semaine, Saint-Germain-en-Laye les WE

Re: De quoi débattre

Message par daguero » mer. oct. 14, 2015 8:28 pm

lamajeur a écrit :Dites, vous trouvez pas que c'est calmos en ce moment...
Dans une salle d'attente cet aprem, je suis tombé sur un article concernant l'investiture d'un directeur de conservatoire. C'est toujours bien un nouveau directeur me dis-je.

Le mag : Quel est la spécificité du Conservatoire de ...bip...
Rep : Nous sommes le seul Conservatoire à Rayonnement Départemental de Musique et de danse de ...Bip ... (département) Nous représentons donc la tête de réseau en quelque sorte des conservatoires du département...

Là, je me dis que ça va exceller grave en province et que le cnsm va pas tarder à perdre ses étoiles... Mais lisons la suite :

Le mag : De quelle manière évolue aujourd'hui la pédagogie au sein des conservatoires ?
Rep : Aujourd'hui nous n'imposons plus aux élèves de pratiquer le solfège pendant des années avant de toucher l'instrument. L'aspect ludique est plus présent que par le passé mais notre rôle n'est pas de sensibiliser les gens à la musique ou à la danse, notre objectif est aussi de permettre aux musiciens amateurs de maîtriser l'instrument afin de jouer en totale autonomie.

Pfff, quelle misère... Cela me fait penser à une de mes élèves qui suivait des cours de solfège pour adultes en conservatoire, une vingtaine en début d'année, une dizaine au deuxième trimestre et pour finir l'année à 3 à suivre des cours de basse chiffrée (pas mal le programme pour des première année) Alors, quand moi je me pointe avec mon pauvre Haendel à 3/2 je passe pour quoi ? :lol: et que penser de la prof qui voit ses élèves s'enfuir ? Et de son directeur qui lui a "validé" son programme...
Personnellement, j'aime à la fois la discipline et le loisir. En d'autres mots, relâcher sur l'apprentissage du solfège, c'est nyet. Mais attendre un an de solfège avant de toucher un instrument, c'est nyet aussi.
Chef de l'Orchestre LSO de l'AMA Pays d'Aix
2020-2021: Oeuvres de Bach, Durante (avec choeur), Massenet, Sibelius et Grieg. Des postes à pourvoir dans les cordes.
http://www.meetup.com/AIXLSO

fsi49
Messages : 523
Enregistré le : ven. nov. 02, 2012 8:24 am
Localisation : Angers

Re: De quoi débattre

Message par fsi49 » mer. oct. 14, 2015 9:37 pm

Pour moi relâcher sur l'apprentissage du solfège c'est nyet aussi ! Et je suis aussi d'accord pour le démarrer en même temps que l'instrument. D'autant qu'avec le violoncelle et les 3 mois de cordes à vide au début on a largement le temps d'apprendre les rudiments de clé de fa.

Malheureusement l'apprentissage du solfège est souvent vu comme une contrainte rébarbative, ce qui malheureusement est souvent le cas, mais c'est bien dommage car le solfège (ou formation musicale comme on dit maintenant) peut être passionnant quand on a la chance de tomber sur un bon prof, citons par exemple Jean-Michel FERRAND, que peut-être certains connaissent et que je me permets de citer et remercier ici car il fait partie de ceux qui m'ont fait aimer la musique.

Avatar du membre
lamajeur
Messages : 1429
Enregistré le : lun. janv. 05, 2009 12:20 pm

Re: De quoi débattre

Message par lamajeur » mer. oct. 14, 2015 10:06 pm

C'est vrai, ça me fait penser à ceux qui lisent des livres en anglais avec le dico. Ce que je constate, c'est que la lecture de la partition gêne énormément le jeu, que sans comprendre ce qui est écrit il est absolument impossible d'apprendre par cœur, c'est donc l'histoire du serpent qui se mord .... Sans des heures de lecture, il est aussi impossible de reconnaître en une fraction de seconde une montée en tierce ou des arpèges, alors forcement la conversation dérive assez vite sur la main droite puis gauche et la tête alouette :lol:
Avec un second violoncelle, on discute, avec un piano, on obéit.

fefe34
Messages : 16
Enregistré le : dim. mai 24, 2015 3:28 am

Re: De quoi débattre

Message par fefe34 » mer. oct. 14, 2015 10:30 pm

Moi qui ai pourtant jamais plus blairé le solfège quand j'y étais ( et j'en ai bouffé jusqu'au 3eme cycle ) je trouve ça désolant de rendre ça facultatif ! Chiant mais nécessaire si on veut espérer pouvoir un jour maîtriser son instrument ! C'est tellement rageant d'être limité dans son répertoire de jeu à cause d'une mauvaise compréhension d'une partition !

Avatar du membre
JBap
Messages : 11530
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 12:27 pm
Localisation : Munich (mais de Grenoble !)

Re: De quoi débattre

Message par JBap » mer. oct. 14, 2015 10:41 pm

Où est-il marque que ca deviendrait facultatif?
Les critiques sont comme les eunuques : ils savent, mais ne peuvent pas. S. Guitry

Avatar du membre
Gilead
Messages : 997
Enregistré le : dim. mai 20, 2007 2:11 pm
Localisation : Lille ou presque

Re: De quoi débattre

Message par Gilead » jeu. oct. 15, 2015 7:19 am

je suis allée inscrire mon gamin au solfège, je l'avais préparé psychologiquement à un an sans instrument et là, oh surprise, "tu veux commencer un instrument cette année ?".

Le pauvre se fait chier comme un rat crevé en solfège, à une note par semaine c'est vrai que c'est pas très jouasse ... En guitare, il s'éclate.

Je trouve que les livres choisis sont pas mal pour l'éveil : au bout de quelques pages pour le solfège, correspondance entre le Do grave en clef de Sol et le Do Aigu de la clef de Fa donc lecture dans les deux clefs dès cette année. Le phrasé est omniprésent. Reconnaissance de thème etc ... Pour la guitare : des morceaux avec accompagnement, des nuances, des reprises, des tempos etc ... tout ce qu'il manquait aux élèves de mon vieux temps et qui s'apprenait sur le tard en rentrant parfois en orchestre (c'est quoi un pont de 1ère fois ???)!

Donc je lui ai dit que le solfège serait une corvée nécessaire et que sans ça il serait bloqué s'il voulait bien progresser en guitare.
"c'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort qu'on a raison" Bernard Werber

Répondre