Marie Hallynck ,  Matteo Goffriller, 1717

Prendre part à cet enregistrement, c’est pour moi avant tout rendre hommage à un artiste avec qui nous avons tous grandi, et dont je suis très fière de m’inscrire dans la ‘lignée’, grâce à ma formation auprès de Janos Starker, à Bloomington.  

Je reconnais avec beaucoup d’humilité ne pas encore avoir acquis toutes les ‘clefs’ pour interpréter ces études avec l’aisance et la maîtrise qu’elles requièrent, mais voudrais néanmoins témoigner de mon bonheur incessant de me retrouver face à ces pages, qui me semblent tout aussi bienveillantes qu’exigeantes. »

Le cheminement des études au fil de ma vie :

1987 : ‘Initiées’ avec Reine Flachot (en particulier la 34, faisant partie de ses ‘prières du matin’)

1988-1992 : ‘brassées’ avec Edmond Baert (à l’exception de quelques-unes d’entre elles, dont la 8 et la 23, plus récemment travaillées)

1993 : ‘éclairées’ avec Janos Starker (dont l’abord technique me semble indissociable de ces études)

1992-2012 : ‘décortiquées’, puisqu’elles font depuis une vingtaine d’années l’objet d’une recherche continuelle, au contact de mes élèves, qui à leur tour les travaillent assidûment.